fbpx

COVID-19 et la fraude à Saint-Jérôme

dans Nouvelles récentes

Malheureusement, comme le dicton prédit… L’occasion fait le larron, et ce ne sont pas les occasions qui manquent en temps de pandémie. Aujourd’hui, on fait le tour des fraudes courantes afin de vous permettre de vous protéger et de protéger ceux que vous aimez car les cibles sont souvent les personnes plus vulnérables et les personnes aînées.

Les arnaqueurs sévissent sur tous les canaux : messages textes, courriels, appels téléphoniques, sollicitation sur les médias sociaux. Ils font même du porte-à-porte alors soyez vigilants et cherchez plutôt des sources fiables pour valider de l’information, surtout en cas de menace quelconque.

Voici certaines fraudes identifiées par le Centre antifraude du Canada :

  • Un supposé message du gouvernement qui indique que le premier ministre Trudeau a approuvé le versement d’un chèque de 2 500 $ pour ceux qui choisissent de rester à la maison durant la crise de coronavirus invite à compléter un formulaire au plus tard le 25 mars.
  • Un message provenant supposément de la Croix-rouge offrant des masques gratuits et en cliquant sur un lien Internet et en entrant ses informations de carte de crédit pour payer les frais d’expédition des masques
  • Une troisième fraude est celle qui soi-disant provient de l’Agence de santé publique du Canada et qui invite à cliquer sur un lien pour obtenir une mise à jour sur la COVID-19.
  • Des représentants d’entreprises de nettoyage ou de chauffage offrent des services de nettoyage des conduits ou des filtres à air «spéciaux» pour se protéger du COVID-19.
  • Des représentants d’entreprises locales et provinciales d’hydroélectricité menaçent de couper l’électricité pour non-paiement.
  • Des représentants de centres de contrôle et de prévention des maladies ou de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) proposent de vendre des fausses listes des personnes atteintes de la COVID-19 dans différents quartiers.
  • Des conseillers financiers qui encouragent «vivement» à investir dans de nouvelles actions prometteuses liées à la maladie ou offrent une aide financière ou des prêts pour soutenir les gens pendant la crise. Il y a aussi ceux qui Ils offrent une aide financière et/ou des prêts pour vous aider à survivre pendant la crise.
  • Des vendeurs faisant du porte-à-porte pour offrir des services de décontamination de maison.
  • Organismes de bienfaisance non autorisés ou frauduleux qui sollicitent de l’argent pour des victimes, des produits ou la recherche.
  • Appels, courriels et textos non sollicités donnant des conseils médicaux ou exigeant une action urgente ou un paiement.
  • Renseignements qui prétendent faussement provenir du gouvernement ou fausse information sur les soins de santé et la recherche.

Il y a aussi plusiuers offres douteuses, par exemple : des traitements miracles, des remèdes à base de plantes médicinales, des vaccins ou des tests plus rapides (sachez que seuls les organismes de la santé du Québec peuvent offrir des tests. Aucun autre test n’est fiable.

Sachez aussi qu’il y a plusieurs annonces frauduleuses et trompeuses en ligne pour des produits de nettoyage, des désinfectants pour les mains ou d’autres articles en forte demande.

En cas de doute, les citoyens doivent dénoncer ces gestes à https://www.antifraudcentre-centreantifraude.ca/report-signalez-fra.htm ou à la police de sa ville.

Il est possible de dénoncer par téléphone au 1-888-495-8501. Voici d’autres lien utiles :

Finalement, voici des liens pour des ressources dignes de confiance

 

 

 

Dernier article de Nouvelles récentes

Aller à Haut