fbpx

Crime passionnel dans les Laurentides: une femme endeuillée lance un appel à la vigilance

dans Nouvelles récentes

Manon Radermaker, 58 ans, veut lancer un appel à la vigilance depuis qu’elle a perdu sa sœur, il y a deux semaines, aux mains d’un conjoint violent dont elle ne s’était pas méfiée. La dame a reconnu les signes de violence conjugale, après coup.

Une femme dont la sœur a été tuée par son conjoint il y a deux semaines dans les Laurentides lance un appel à la vigilance, n’ayant pu elle-même déceler les signes avant-coureurs de ce drame.

« Elle m’a dit qu’il était contrôlant et jaloux, qu’il avait des idées suicidaires, qu’il voulait lire ses messages et qu’il avait un problème d’alcool. Ce sont des indices auxquels je pense après coup. On devrait se méfier davantage », souffle Manon Radermaker, 58 ans.

Voilà comment elle décrit le comportement qu’aurait eu Réal Jean envers sa sœur Ginette Radermaker durant leur relation, qui a duré à peine plus d’un an.

La victime de 69 ans a succombé à des blessures par arme à feu, le 15 juillet, derrière sa résidence de Rivière-Rouge.

Jean a abattu sa conjointe avant de retourner l’arme contre lui, mettant aussi fin à ses jours. Selon nos sources, une discussion au sujet de leur rupture serait à l’origine du meurtre.

Lire la suite @journaldemontreal.com

Dernier article de Nouvelles récentes

Aller à Haut