fbpx

Quoi faire avec ses enfants à Saint-Jérôme pendant le Coronavirus?

dans Nouvelles récentes

Plusieurs d’entre nous doivent jongler avec le travail et les enfants à la maison pour les 2 prochaines semaines, et peut-être même plus. Comment faire pour s’assurer que les enfants ne soient pas assis devant un écran 14 heures par jour?

Vibe Médias a développé un petit guide pour garder la routine de vos enfants (ce qui est rassurant) et pour vous permettre de maximiser travail et apprentissage.

Il faudra faire avec : nos enfants seront avec nous, à la maison, pour les deux prochaines semaines au moins. La clé est de planifier la journée afin de s’assurer de maximiser l’efficacité de tous et chacun.

Quoiqu’il en soit, l’idéal, selon le pédopsychiatre Roland Broca, reste d’occuper les enfants de manière ludique, comme on le ferait le week-end ou en période de vacances scolaires. « Il n’y a pas de consignes particulières à donner malgré la situation. Il ne faut pas donner à l’enfant l’impression qu’il y a dans le contexte actuel un danger permanent. Cela pourrait créer un état émotionnel préjudiciable, qui serait un psycho-traumatisme », prévient-il.

Au-delà du télétravail et de l’école à domicile, il faut bien trouver de quoi passer le temps. Si les remèdes à l’ennui sont nombreux pour les adultes, c’est une autre paire de manche pour occuper les enfants.

Pour les parents (ou les enfants !) qui souhaitent préserver certains apprentissages pendant la fermeture des écoles, il existe plusieurs outils virtuels fort utiles durant cette période de perturbations. Les services de soutien scolaire gratuits d’Alloprof restent pleinement accessibles, l’organisme se déclarant aussi paré à les augmenter en cas d’accroissement des sollicitations.

Netmath, une plateforme spécialisée dans l’enseignement des mathématiques, propose des activités interactives basées sur les programmes scolaires provinciaux primaire et secondaire. Avec son interface ludique, les exercices et démonstrations ont lieu dans un monde peuplé de personnages divertissants, avec des missions à accomplir et des défis à relever. Les corrections s’effectuent automatiquement. Les tarifs : 95 $ pour un an, 60 $ pour trois mois ou 25 $ pour un mois. Possibilité d’essai gratuit.

Sur Facebook, notamment, le groupe Outils de quarantaine, mis sur pied spontanément par des parents, propose des dizaines et des dizaines de façons de divertir vos petits vacanciers du coronavirus! Chaque jour, de nouvelles pistes sont proposées pour passer le temps agréablement. Parmi celles-ci, des tutoriels de yoga, des idées de bricolage, des ressources en ligne pour aborder le sujet du coronavirus avec vos enfants, des dessins à imprimer et à colorier ou à découper. Et une foule d’autres bonnes idées dont celles-ci!

Plusieurs exemples d’horaires – avec des plages réservées aux activités physiques, à la lecture, aux jeux, aux tâches ménagères, aux écrans, etc. – circulent dans les réseaux sociaux. Certains sont signés par toute la famille, comme un vrai contrat. D’autres donnent droit à des récompenses pour les enfants qui les respectent. Voici un exemple qui a bien circulé sur les réseaux sociaux :

Vous êtes dans l’obligation de quitter la maison pour votre travail et vos enfants sont d’âges préscolaire ou primaire? Vous n’avez pas accès aux services de garde d’urgence? Si aucun membre de votre famille n’est disponible, plusieurs adolescents offrent leurs services sur les réseaux sociaux pour garder vos enfants à domicile.

Évidemment, les films et autres jeux vidéos sont à consommer avec modération et un juste dosage entre activités physiques, jeux stimulants à l’intérieur et à l’extérieur et temps d’écran est recommandé.

Surtout, tâchez de rester positif et de profiter de ces moments en famille inattendus.

Voici quelques articles en référence :

 

Dernier article de Nouvelles récentes

Aller à Haut