fbpx

Un entrepreneur délinquant des Laurentides mis à l’amende

dans Nouvelles récentes

Après le reportage de «J.E» sur un entrepreneur général peu scrupuleux oeuvrant dans les Laurentides, un expert rappelle quelques précautions à prendre avant de se lancer dans des travaux de rénovation.

Comme l’a rappelé Marc-André Harnois, directeur général de l’Association des consommateurs pour la qualité dans la construction, les clients peuvent vérifier en ligne le registre des détenteurs de licence de la Régie du bâtiment du Québec. Dans l’enquête de «J.E» par exemple, Martin Provost utilisait un numéro de licence invalide.

Marc-André Harnois suggère aussi de vérifier les registres de l’Institut canadien d’information juridique et de Société québécoise d’information juridique pour voir si l’entrepreneur est un habitué des tribunaux. «Les entrepreneurs moins recommandables vont changer de nom de compagnie, mais gardent leur nom personnel devant les tribunaux», a-t-il expliqué, en entrevue à TVA Nouvelles.

Lire la suite @tvanouvelles.ca

Dernier article de Nouvelles récentes

Aller à Haut